L’hypnose Ericksonienne

« Les mots qui peuvent soulager les maux »

Hypnose
On dit en général qu’il s’agit d’un « état modifié de conscience » (EMC). Un état que tout le monde a déjà connu, par exemple en lisant un bon livre, ou bien fasciné par les flammes dans la cheminée, un magnifique point de vue, ou juste perdu dans ses pensées, (mais parfois cela peut être plus »profond » ).

Ericksonienne
Parce ce que issue du formidable travail du Dr Milton Erickson (1901/1980), qui a vécu une bonne partie de sa vie avec un handicap moteur et a, tout naturellement développé une grande capacité d’innovation et de créativité et un très grand sens de l’observation.
Il cherchait habituellement à provoquer chez ses patients un état particulier que l’on appelle transe, pour obtenir des résultats…
Il aimait bien provoquer chez ses interlocuteurs un état de « confusion » en racontant des histoiresqui paraissaient parfois hors sujet et n’en finissaient pas ( mais qui avaient , bien entendu, un but thérapeutique) et amenaient aux résultats attendu. Ceci, très souvent, sans que le patient y comprenne quoi que ce soit…

Etat modifié de conscience ( transe )
Différentes sensations peuvent être éprouvées en état de transe :

  • des sensations physiques diverses: froid, fourmillements, chaleur, légèreté, ou lourdeur, …
  • avoir l’impression d’être à la fois ici et ailleurs
  • une grande facilité à accéder à ses souvenirs
  • la sensation « d’Exister », notamment
  • l’environnement extérieur n’a plus d’intérêt
  •  la sensation de connaître déjà cet état particulier
  •  sentir la présence d’immenses ressources intérieures
  •  le fait de se sentir merveilleusement bien
  • … et encore d’autres

Naturellement, la personne « en transe » pourra ressentir plusieurs de ces sensations .
Contre les idées reçues…

  • la transe n’est pas le sommeil. Vous restez éveillé(e).
  • la relaxation n’est pas indispensable pour être en transe.
  • la personne en transe garde le contrôle de la séance.
  • la transe profonde n’est pas indispensable pour avoir des résultats.
  • on ne peut rien faire contre la volonté de la personne en transe.
  • l’hypnose ericksonienne n’amène pas de déplacement de symptôme.
  • le pire qui puisse arriver: s’endormir ( très rare ). Auquel cas, la personne se réveille quelques minutes plus tard. Une petite sieste.

L’inconscient, vu par Milton Erickson :

  • il est fonctionne distinctement de notre conscient : Attention: il va comprendre le sens littéral des mots, quasi instantanément. Il semble très créatif. On constate que l’inconscient vit « au présent », ignorant le passé ou le futur. L’inconscient fonctionne donc de manière autonome par rapport au conscient.

Et aussi :

  • il entretient notre corps, répare, assure nos fonctions essentielles
  • il gère l’immense bibliothèque que constitue notre mémoire
  • on considère que sa fonction prioritaire est de toujours nous préserver. C’est d’ailleurs l’origine de certaines de nos peurs ou phobies
  • d’après C.G.Jung, il serait un lien avec l’inconscient collectif ou la mémoire humaine .

Comment se passe une séance ?
D’abord, l’hypnothérapeute va écouter pour chercher à comprendre ce qui se passe. Il va s’attacher aux « processus » qui créent le problème et non aux détails de la vie de son client. Il va ensuite aider la personne à déterminer un objectif, réalisable, formulé positivement, contextualisé et « écologique » pour son entourage.
Vient ensuite la séance d’hypnose: Inductions diverses (et il y a de nombreuses manières d’amener à l’état de transe, concentration, approfondissement, et enfin … application d’une ou plus souvent, plusieurs techniques d’hypnose, afin de permettre à la personne d’atteindre son objectif. Parfois, des suggestions pour préparer une éventuelle prochaine séance et … retour « ici et maintenant ». Parfois, un petit échange sur le ressenti du client/patient, afin de pouvoir s’adapter si une autre séance était nécessaire (ce qui est le cas la plupart du temps).
Les « techniques » utilisées sont très diverses. Elles sont souvent combinées à la PNL, afin de mieux travailler sur les processus qui ont installé le problème.

Que permet d’améliorer l’hypnose ericksonienne ?
Difficile de parler de ceci en étant exhaustif. Les possibilités sont très nombreuses. Je pense d’ailleurs que certaines restent à découvrir. Dépendances, toutes les formes de peur, comportements compulsifs ou non, faciliter un apprentissage, symptomes d’origine psychosomatique, coaching sportif, vie sexuelle, gestion du stress … Bon, j’arrête, il y en a trop …
Les possibilités de changement sont nombreuses et cette liste ne peut pas être exhaustive.