Arrêter l’alcool à l’aide de l’hypnose.

L’alcool, “cet ennemi qui vous veut du bien”.

Hypnothérapeute expérimenté, je vous propose ici, une séance enregistrée, format mp3, combinant les techniques d’hypnose et de PNL, afin d’arrêter de consommer de l’alcool, à pratiquer chez vous, à votre rythme.

« Ennemi » parce qu’il faut bien constater que la consommation trop importante va détruire le corps, la santé, couper des proches et compliquer grandement la vie.
« Qui veut du bien », parce qu’il est une réponse à un problème ou difficulté de vie. Ceci même si les inconvénients vont progressivement largement supplanter les avantages.

Bonne nouvelle, arrêter l’alcool est possible, notamment à l’aide de l’hypnose.

Bien entendu, l’alcool est une dépendance, compulsion, avec ses gestes, cette envie, et répond à un besoin psychologique, devenu physiologique. A un moment donné, l’alcool a paru être la solution à un problème de vie. Hélas, cette réponse est restée en place, devenant une habitude, une dépendance.
Traumatismes du passé, mal de vivre au présent, cassure dans la vie affective ou professionnelle … sont souvent à l’origine de l’alcoolisation excessive. Dans ce cas, il sera particulièrement souhaitable de commencer par un travail rapide avec la séance “Comment oublier son passé.
Le mode de vie, comme la fréquentation d’un groupe qui s’alcoolise ou un travail stressant, harassant peuvent également pousser à s’alcooliser. Il vaudra mieux envisager de faire évoluer vos fréquentations.

L’important à retenir ici, c’est que, quelle que soit la ou les raisons à cette alcoolisation, elle peut toujours cesser. Il y a tout de même une condition impérative : que la personne le veuille et qu’elle en prenne la décision. Ceci fait, changer devient possible.

Ceci acquis, vous pouvez écouter, assimiler, comprendre et … commencer à regarder différemment votre alcool habituel, et tous les autres. Puis, tranquillement, naturellement, en réduire la consommation, pour n’éprouver très bientôt plus aucune attirance. Souvent du dégoût.

Si l’alcool a répondu à un besoin, il est toujours temps d’y répondre d’une autre manière et de cesser de s’alcooliser. Arrêter l’alcool est possible.

Mais, et comme toujours, il faut d’abord … LE DECIDER.

C’est seulement à partir de là que le sevrage à l’alcool devient possible.

Pour télécharger votre première séance